De mémoire d'Eglantine

Bertrand Bernard

Le livre n°16 de l'emblématique collection, le Compagnon végétal
Ceux qui affirment haut et fort que tout a été dit sur la rose vont en être pour leur frais… Voici le journal vivant de la vie des roses sauvages ! Une biographie complète de cette petite reine, à l'origine
Lire plus...

Ceux qui affirment haut et fort que tout a été dit sur la rose vont en être pour leur frais… Voici le journal vivant de la vie des roses sauvages !

Une biographie complète de cette petite reine, à l'origine de plus beaux fleurons de nos jardins. Un vrai roman qui est à l'eau ... de Rose, n'en reste pas moins un chant authentique à cette nature sauvage et généreuse. Savoirs populaires, botanique, recettes pratiques de médecine et de gastronomie, tout y est… Alors, Mignon(ne), allons voir l'Églantine !

Ceux qui affirment haut et fort que tout a été dit sur la rose vont en être pour leur frais… Voici le journal vivant de la vie des roses sauvages !


Une biographie complète de cette petite reine, à l'origine de plus beaux fleurons de nos jardins. Un vrai roman qui est à l'eau ... de Rose, n'en reste pas moins un chant authentique à cette nature sauvage et généreuse. Savoirs populaires, botanique, recettes pratiques de médecine et de gastronomie, tout y est… Alors, Mignon(ne), allons voir l'Églantine !

12,00 €

En stock

OU

ÉDITION  : Terran Editions / RÉFÉRENCE  : 38340 / ISBN  :  9782913288492 / FORMAT : 14 x 21 cm / NOMBRE DE PAGES  :  192 / DATE DE PARUTION  :  01-09-2015


L’auteur

Bertrand Bernard

Fils d’agriculteur redevenu paysan… Ce n’est pas une boutade !

En s’installant dans les Pyrénées avec sa compagne en 1977, sur une exploitation de polyculture élevage, Bernard Bertrand tourne résolument le dos à l’agriculture conventionnelle. Sans en avoir conscience alors, l’acte d’installation est politique : l’avenir de l’agriculture est familial et biologique, mais peu osent y croire ! Quelques années plus tôt, rebelle en lycée agricole, Bernard dénonçait déjà les dérives d’un système agricole et d’une profession qui détruisait la terre, son outil de travail… Aujourd’hui, après une longue réflexion sur son métier et les enjeux actuels, il dénonce ce qui restera comme « l’une des plus grandes mystifications de l’histoire », l’agriculture industrielle, présenté par de plus en plus d’agronomes comme une agriculture mortuaire. Cela n’empêche pas l’optimisme, on ne se refait pas. L’écrivain-paysan poursuit son combat pour une agriculture biologique et familiale novatrice, productive de biens et de liens sociaux, une agriculture qui redonne son indépendance au paysan.

Du même auteur

En savoir plus sur ce sujet